Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Prix de l’Ingénierie du Futur : des projets idéalistes

Avec le thème "l’Éco-Métropole du Futur", l’édition 2012 du prix de l’Ingénierie du Futur de Syntec Ingénierie a choisi d’honorer l’École des Ponts ParisTech (ENPC) pour "ECHY", un projet d’éclairage hybride solaire-électrique et l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) pour "Polyv’îles", un projet de réseau d’îles au large des côtes européennes. En ne sortant pas du thème du concours, les participants à cette édition ont misé sur l’ampleur et l’audace des projets. En voici les détails.

Avec l’éclairage, le tertiaire et la consommation comme points de départ, le projet ECHY est une autre manière de récupérer la lumière du soleil et de la transmettre directement, sans conversion, dans un local à éclairer. Il s’agit d’une technologie de pointe qui utilise un panneau de lentilles pointé vers le soleil. Disposées en toiture, les lentilles accumulent la lumière dans des fibres optiques disposées dans leur foyer, et qui la véhicule avec le moins de perte possible. Structurées en « canalisation de lumière », la fibre optique prend la forme d’une LED de haute puissance à la fin de son parcours. Notons seulement que ce système de lumière gratuite est non stockable et il faut le coupler à un dispositif classique alimenté par électricité.

De son côté, Polyv’îles ambitionne la création d’éco-métropoles flottantes au large du continent européen en 2050. Dans le but de minimiser la consommation des espaces naturels et agricoles, Polyv’îles sera construite sur 7 km² et rassemblera un parc de logements destinés à 40 000 habitants, des maisons d’équipements et des espaces verts. En termes de consommation, les îles flottantes seront reliées par des rames à sustentation magnétique, utiliseront des canaux et marcheront uniquement aux énergies renouvelables.

Créés par Syntec-Ingénierie en 2006, ces Prix de l'Ingénierie du Futur encouragent des projets réalisés par des étudiants d’écoles d’ingénieurs, d’universités et des apprentis de CFA du Supérieur ayant imaginé des solutions technologiques et humaines dans les domaines de l’environnement, l’industrie, l’urbanisme ou encore les transports.